Les nouvelles tendances dans l’équipement sportif pour 2024

À l’horizon 2024, la France envisage une transformation des infrastructures sportives visant une pratique plus accessible et inclusive. L’investissement massif dans des installations variées, dont des terrains multisports et des aménagements favorisant l’éco-responsabilité, s’aligne sur les principes d’équité territoriale et sur l’implication des collectivités. La rénovation et l’accessibilité des installations prévoient un héritage pérenne des Jeux Olympiques et Paralympiques, avec un accent sur les écoles et la proximité des équipements aux quartiers prioritaires, travaillant ensemble vers une France unie par le sport.

Vers une évolution des équipements sportifs en proximité

L’année 2024 marque un tournant décisif dans l’accessibilisation et la démocratisation de la pratique sportive sur l’ensemble du territoire français. En effet, le Plan 5000 équipements, dans son volet national, priorise le développement d’infrastructures sportives de proximité. Preuve de cet élan, 24,610,000 euros sont mobilisés pour financer des projets de nature variée, dont certains en collaboration avec la Fédération Française de Football et le Conseil Départemental de la Seine-Saint-Denis. Ce dernier co-finance à hauteur de 1 million d’euros des projets dans le département, illustrant ainsi l’engagement des acteurs locaux en faveur du sport accessible à tous.

Le gros de ce budget se concentrera sur le financement de plateaux multisports, d’aires de fitness, et de terrains de basket 3×3, entre autres équipements visant à renforcer le lien social et à encourager une pratique régulière de l’activité physique. Plus d’info sur le détail des aménagements possibles et les démarches à suivre sont accessibles pour aider les collectivités dans la concrétisation de leurs projets.

Cette approche innovante allie parfaitement la volonté de bâtir une nation sportive et les objectifs d’inclusion et de transition écologique. La Seine-Saint-Denis en est un exemple, avec des aménagements favorisant l’inclusion et la convivialité, toujours dans une optique écoresponsable, soulignant ainsi l’importance d’équipements adaptés désormais incontournables pour les collectivités locales et leurs habitants.

Les enjeux de rénovation et d’accessibilité pour les projets sportifs

Les équipements sportifs se retrouvent aujourd’hui au cœur des préoccupations d’accessibilité et de rénovation, particulièrement dans la perspective des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024. Avec un héritage des Jeux en ligne de mire, les investissements se concentrent sur des infrastructures permettant d’accueillir tous les publics, sans distinction de condition physique ou d’âge. En effet, selon le bilan du Plan 5000 Terrains de Sport publié en février 2024, une partie des équipements a été expressément conçue ou rénovée dans cette optique. Cette dynamique s’intègre également aux territoires, notamment avec le financement de près de 90 types d’équipements différents, allant des plateaux multisports aux piscines, couvrant ainsi 30 sports variés.

L’accessibilité ne se mesure pas uniquement en termes d’aménagement physique, mais s’étend aussi à l’ancrage des équipements dans les territoires carencés. Le plan répartit les crédits dans l’objectif de soutenir également les territoires ultramarins et les quartiers prioritaires de la politique de la Ville (QPV), reflétant ainsi la volonté de bâtir un paysage sportif français harmonieux et inclusif. Un budget de 91 759 800 euros est prévu pour 2024, avec un accent particulier sur des projets en Seine-Saint-Denis, soulignant une fois de plus l’importance de l’équité dans l’accès aux installations de qualité.

Le nouveau visage du plan génération 2024 axes structurants et volet écoles actives et sportives

C’est avec une impulsion renouvelée que le Plan Génération 2024 s’efforce de redéfinir le paysage des équipements sportifs en France. La récente note de service du 30 avril 2024 annonce une modification budgétaire significative, induisant une conjoncture attentive envers les impulsions scolaires et communautaires. Alors que l’enveloppe attribuée aux Cours d’écoles actives et sportives subit une réduction, les axes structurants reçoivent, quant à eux, une dotation pensée pour maximiser l’efficacité et l’équité territoriale.

Selon les précisions apportées, une cohérence avec le milieu scolaire doit être observée pour toutes demandes de subvention. Les conventions d’utilisation doivent désormais compter une relation de partenariat avec au moins un établissement scolaire, stipulant les conditions d’accès et d’usage des installations sportives. Il s’agit ici de forger une synergie entre le milieu éducatif et le paysage sportif.

L’accent est mis sur l’inclusion avec un engagement spécifique: un tiers des structures devront s’implanter à proximité de Quartiers Prioritaires de la Ville (QPV) ou en outre-mer. Des critères d’éligibilité détaillés, comprenant des seuils de demandes de subvention et des recommandations concernant la nature des travaux éligibles, tracent des directives claires pour les porteurs de projets et soulignent une volonté d’une distribution juste et efficace des moyens.

D’ici la fin de 2026, 5000 équipements nouveaux ou rénovés auront éclos, enrichissant ainsi l’infrastructure existante et galvanisant la mission de rendre le sport plus accessible. Cette route tracée cible un héritage tangible des Jeux de Paris 2024, laissant derrière elle une France marquée d’une empreinte sportive solidifiée, proactive et en phase avec ses aspirations éducatives et sociétales.

Comment bénéficier du nouveau plan 5 000 équipements génération 20-24 ?

Afin de profiter du programme « 5000 terrains de sport – Génération 2024 », assurez-vous que votre établissement et votre projet correspondent aux critères requis sur le site de l’Agence nationale du Sport. Si c’est le cas, procédez à la constitution d’un dossier de demande de financement sur le système InfraSport en sélectionnant l’option : Je vérifie l’éligibilité de mon projet.

Qui finance impact 20-24 ?

Le financement du programme Impact 2024 provient conjointement du Fonds de dotation Paris 2024, de l’Agence nationale du Sport, du Comité National Olympique et Sportif Français (CNOSF), du Comité Paralympique et Sportif Français (CPSF), et de la Ville de Paris. Il inclut également des contributions du Département de Seine-Saint-Denis, de la Métropole du Grand Paris, de la Ville de Marseille, ainsi que de partenaires privés tels que la Française des Jeux et France Travail, ciblant les organismes au service de l’intérêt général.

Quel est le nouveau Sport ?

Paris 2024 : Quatre sports inédits s’invitent aux Jeux. Le tableau des compétitions s’enrichit pour 2024 avec l’arrivée du breaking, l’escalade sportive, le surf et le skateboard. L’été prochain, les Jeux de Paris promettent de l’action avec ces nouveautés qui viendront compléter le catalogue traditionnel des Olympiades.

Comment obtenir une subvention de l ans ?

Si vous représentez une association, qu’elle soit locale ou nationale, ou une collectivité à la recherche de subventions pour promouvoir l’activité physique, déposez votre demande en visitant le site www.agencedusport.fr/aides-et-subventions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *